navigation

Coeurs-brisés.com d’Emma Garcia 15 octobre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Chick-Lit , ajouter un commentaire

Coeurs-brisés.com d'Emma Garcia dans Chroniques : Chick-Lit coeur_10

Abandonnée par son fiancé, Rob, pour la troisième fois à la veille de leur mariage, Vivienne Summers, une londonienne d’une trentaine d’années, imagine alors un site Internet, coeurs-brisés.com, où tous les coeurs en perdition pourraient trouver refuge. Ses déboires l’amènent à abuser un peu trop du Chardonnay, ce qui déclenche toute une série de situations cocasses et embarrassantes. Notamment lorsqu’elle se réveille auprès de son meilleur ami, Max, un peintre qu’elle a connu à la Fac et qui l’aime en secret depuis toutes ces années. Ensemble, ils vont passer quelques journées merveilleuses, et Vivienne se sent enfin capable d’oublier Rob. Mais ce dernier réapparait et lui avoue qu’il ne peut vivre sans elle. La vie de rêve qu’elle s’était imaginée avec lui redevient tout à coup possible.

 

Edition Ma Editions
Paru le 16/05/12
385 pages
18.00 euros

 

Mon avis :

Merci beaucoup à Karine de Club de Lecture et aux éditions Ma éditions.

Vivienne Summers se fait larguer par Rob au moment où elle s’y attendait le moins… 2 mois avant leur mariage. Et ce n’est pas la première fois, mais la troisième fois que Rob ne veut plus d’elle. Vivienne décide alors de créer un site, coeurs-brisés.com, où toutes les âmes en manque d’amour pourraient s’y recueillir. Pendant ce temps, Rob sort avec une très jolie fille de 25 ans… Vivienne sait qu’elle peut compter sur sont ami de la fac : Max. 

Donc un schéma très classique, une femme qui vient de se quitter son homme et qui se rapproche de son meilleur ami. Une petite minette vient s’incruster en sortant avec l’ex de la femme. Puis crêpage de chignon entre les deux femmes. Une histoire qui semble banale mais Emma Garcia a su en faire une comédie originale. 

J’ai beaucoup apprécier les personnages. Vivienne est très marante, et « vraie » ce que je veux dire par là c’est qu’elle nous ressemble ce n’est pas une héroïne qui crache du feu ni qui est particulièrement riche ni super belle. Parce que les personnages principaux sans défaut ça va cinq minutes. 
Rob est assez agaçant (mais bon, c’est un peu le but ^^). Max, à l’inverse, est génial. C’est le meilleur ami que l’on voudrait tous. 
La nouvelle petite amie de Rob c’est Sam. A la pointe de la mode, physique de mannequin, sourire à tomber… Ai-je besoin de vous en dire plus ? 
Il y a aussi un personnage secondaire que j’ai adoré : Christie la collègue de Vivienne, elle est pétillante (et pas très maligne).

La plume d’Emma Garcia est fluide et simple. Elle nous raconte l’histoire de Vivienne avec beaucoup d’humour. 

A chaque début de chapitre il y a une petite anecdote (qui n’a pas forcement à voir avec le contenu du chapitre) elle peut parler du site de Vivienne (les commentaires des lecteurs) ou des conseils, … Je trouve cette idée vraiment géniale !

Ma note : 5/5 Coup de cœur !

Eternels (Tome 1) Evermore d’Alison Noël 6 octobre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Young Adult , 2 commentaires

Eternels (Tome 1) Evermore d'Alison Noël dans Chroniques : Young Adult 396505couv1362423

Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui. 

 

Edition Michel Lafon
Paru le 15/10/09
341 pages
16.20 euros

 

Mon avis :

Ever était une fille normale avant l’accident, mais depuis elle peut lire dans les pensées et voir des choses en touchant une personne. Elle voit aussi des auras (ça détermine l’humeur de son propriétaire) autour de chaque être vivant. Dans l’accident elle a perdu sa famille. Sa sœur est devenue un genre de fantôme que seul Ever peut voir, elle lui rend donc visite de temps en temps. 
Un jour, au lycée, elle rencontre Damen, un petit nouveau qui l’attire énormément… Mais Damen est aussi la seule personne à qui elle ne peut pas lire dans les pensées… Ni voir l’aura…

Nous suivons Ever, je vais pas dire que c’est un personnage hyper original mais elle m’a bien plus quand même. Elle n’est pas toujours sûre d’elle. On la sent hésitante. Mais plus loin dans le livre elle reprend le contrôle et est plus « direct ». Damen n’arrête pas de la coller, de la suivre partout, et évidement ça l’énerve donc elle le repousse au début. 
Damen est réputé pour être très beau. Il ne boit qu’un liquide rouge bizarre. Et il est attiré par Ever mais pourquoi, elle n’est pas la fille la plus réputée du lycée pourtant… On nage dans le flou pendant bien la moitié du livre mais après on en sait un peu plus sur lui et son attirance pour Ever. 
Ever a aussi deux amis (les seuls) qui comptent beaucoup dans histoire : Miles, un homosexuel et Haven une gothique. 
En personnages secondaires il y a aussi Drina, qui est très présente à la fin… Ever ne peut pas lire dans ses pensées ni voir son aura, tout comme Damen… Et elle est la méchante de l’histoire. On découvre aussi Stacia, une pétasse du lycée qui pourri la vie d’Ever. Sa tante, qui la « garde » comme ses parents sont morts, est présente vers le début du livre mais elle à tendance à s’effacer à la fin. On rencontre aussi Riley la sœur d’Ever qui est morte mais rend visite à Ever (car Ever voit les morts n’oubliez pas). 

La plume de l’auteure est fluide et simple, rien de plus à dire. 

L’histoire me plait bien malgré un air de déjà vu. (Bah oui, l’amour interdit c’est classique quand même.) 
L’auteure a eu quelques bonnes idées, comme par exemple la dimension parallèle (je sais plus le nom exact) ou les immortels etc…

Ma note : 4/5 Sympathique 

Citation : Je vois des morts. Sans arrêt. Dans la rue, à la plage, au centre commercial, au restaurent, errant dans les couloirs du lycée, faisant la queue à la poste ou dans les salles d’attente chez le médecin, jamais chez le dentiste, en revanche.

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d’Andrea Cremer 26 septembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Bit-Lit,Chroniques : Fantastique,Chroniques : Young Adult , ajouter un commentaire

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d'Andrea Cremer dans Chroniques : Bit-Lit 596328couv16681848

Calla Tor, jolie blonde de dix-sept ans aux yeux dorés, est en réalité une Protectrice, mi-fille, mi-louve. Son rôle est de servir les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Calla a un destin tout tracé : descendante Alpha de la meute Nightshade, elle est promise à Ren Laroche, Alpha de la meute ennemie. Son univers bascule le jour où elle sauve la vie d’un humain, Shay, et tombe sous son charme. Les deux adolescents se rapprochent et tandis que Calla prend le risque de révéler à Shay tous les secrets de son espèce, ils comprennent que celui-ci est en réalité étroitement lié à son monde. Pris au piège d’un amour impossible, Calla et Shay découvrent, en explorant des documents confidentiels des Gardiens, des secrets dissimulés depuis trop longtemps aux Protecteurs. Lorsque, enfin, ils comprennent que Calla va devoir tuer Shay le soir de son union, les amants s’enfuient. Mais ils sont rapidement rattrapés et capturés par les Explorateurs. L’amour sera-t-il plus fort que la mort?

 

Edition Gallimard
Paru le 13/01/11
496 pages
19.50 euros

 

Mon avis : 

Merci beaucoup à Tifa de Club de lecture pour cette découverte.

Calla est une louve (et aussi une humaine) de la meute des Nightshade. Elle est l’alpha femelle et par conséquent, elle doit se marier avec Ren l’apha mâle de l’autre meute (les Bane) afin de créer la nouvelle meute : Les Haldis. 
Et puis elle rencontre Shay, un petit nouveau du lycée, et tout change… Mais qui est vraiment Shay Doran ?

Le gros point faible de ce livre est le nombre de personnages… Ça n’en finit plus ! Et après on commence à les appeler par leur surnom ou diminutif… Il y a au moins 20 personnages secondaires… Car tout les loups des deux meutes sont « actifs ». J’en ai retenu que quelques uns : Calla (ou Cal ou Lily), Neville (ou Nev), Renier (ou Ren), Shay, Cosette (ou Cos), Bryn, Sabine, Logan, Dax, Fey, Ansel (le frère de Calla), Naomi (la mère de Calla), Emile, Efron… Et j’en ai oublié au moins dix. (En plus ce sont pas des noms très faciles à retenir!)

En dehors du nombre, les personnages sont intéressants. Ils ont tous un caractère différent et un lien différent par rapport à Calla ou à Ren. 
Calla est une héroïne classique, le genre de lycéenne qui n’aime pas les trucs filles, ne n’intéresse pas aux garçons etc… 
Ren est tout l’opposé, c’est un vrai tombeur !
Et Shay est un peu chiant avec Ren (ou le contraire?) mais bon il est sympathique quand même. 

L’histoire a un air de déjà vu (l’amour impossible, la trahison, le lycée…) mais est bien revisité par Andrea Cremer. 

Le style d’Andrea Cremer est très fluide rien de plus à dire. 

Au tout début (1er chapitre) j’ai adoré et je me suis même dis que cela allait être un coup de cœur (avec cette magnifique couverture). Et puis quelques chapitres après j’ai commencé à décrocher… Mais j’ai repris goût vers les ¼. Donc un départ difficile mais la suite c’est bien arrangée !

Il y a actuellement deux tomes de parus en France (et pareil en Amérique je crois), je vais lire le second tome avec grand plaisir surtout que le fin de ce tome laisse penser pleins de choses sur la suite… 

Ma note : 4/5

Time Riders (Tome 2) Le jour du prédateur d’Alex Scrarrow 2 septembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Science Fiction,Chroniques : Young Adult,Services de presse/Partenariats , 2 commentaires

Time Riders (Tome 2) Le jour du prédateur d'Alex Scrarrow  dans Chroniques : Science Fiction 712780couv13435874

Ne jouez pas avec le temps…

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy aurait dû mourir d’un accident d’avion en 2010.

Sal aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders.

Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.

Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d’années en arrière, sur le terrain de chasse de dinosaures plus féroces les uns que les autres. Le garçon doit trouver un moyen de contacter Maddy et Sal au plus vite, s’il veut éviter d’être mis en pièces. Mais ne risque-t-il pas s’endommager l’Histoire et de créer une nouvelle – et terrifiante – réalité ?

 

Edition Nathan
Paru le 07/06/12
441 pages
15.50 euros

 

Mon avis :

Tout d’abord, merci aux Editions Nathan pour ce service presse.

Liam était parti en 2015 au Texas pour protéger Edward Chan qui devait se faire tuer par un voyageur dans le temps, jusque là rien de bien extraordinaire. Mais en le faisant rentrer Maddy va faire une erreur et l’envoyer au temps des dinosaures… Sans le savoir. 

Je suis très contente de retrouver nos trois Time Riders dans ce deuxième tome qui est aussi bon que le premier ! Les rares lacunes que j’avais vus dans le tome 1 ont disparus. Par exemple, j’avais trouvé que Sal (âgée de 13 ans) ne faisait pas son âge, parfois j’avais l’impression qu’elle avait 10 ans et d’autres que c’était une adulte… Mais là, aucun soucis de ce coté, s’est une Sal qui à vraiment 13 ans !
Bon, il y a quand même quelque chose que j’avais repérer dans le tome 1 qui ne s’arrange pas vraiment ici : le fait qu’on ne sache rien sur le mode de vie des Time Riders. Je voudrais bien savoir comment ils font pour se laver par exemple, car je vous rappelle qu’ils vivent dan une arche toute en béton… Dans le fond, je ne suis pas sûre que se soit très utile de savoir tout ça car c’est loin d’être le sujet principal. L’auteur veut une saga qui parle de voyage dans le temps pas du mode de vie de trois ados sans parents destinés à revivre une semaine de 2001 tout le temps. 

Ce tome est très axé sur les dinosaures. On apprend pleins de choses à leur sujet. Alex Scarrow invente une espèce de dinosaure capable de communiquer entre eux et très ressemblant aux humains (physiquement). On se glisse même dans la peau du chef de la bande. Cette espèce de dinosaure peut imiter la « voix » des autres espèces et c’est ainsi qu’ils se défendent : 
1- Repérer un être vivant égaré des autres 
2- Capter sa « voix » et l’imiter
3- Le dinosaure viens automatiquement vers celui qui imite son cri 
4- Et il se fait tailler en pièce.
Pratique hein !

La dernière ligne du livre est… Youhou ! Je n’ai qu’une chose à dire : Vivement le tome 3 !! (qui sort le en octobre)

Ma note : 4,75/5 Aussi bon que le T1 !

Paradise (Tome 1) de Simone Elkeles 31 août 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Young Adult , ajouter un commentaire

Paradise (Tome 1) de Simone Elkeles dans Chroniques : Young Adult 272493couv16789910

Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l’a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu’il conduisait en état d’ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l’hôpital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s’éviter mais Paradise est une toute petite ville. C’est plus fort qu’eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C’est sans compter sur l’ex petite amie de Caleb, qui n’a pas l’intention de laisser le garçon lui échapper… 

 

Edition La Martinière Jeunesse
Paru le 12/01/12
323 pages
13.90 euros

 

Mon avis :

Merci tout d’abord à Anne Sophie pour ce livre voyageur !

Caleb à renversé Maggie, sa voisine et aussi la meilleure aime de sa sœur, une soir de fête trop arrosé. 
Lorsque Maggie retourne au lycée (après des mois et des mois de rééducation) et que Caleb sort de prison en liberté conditionnelle c’est le choc total. Au début ils se haïssent et petit à petit ils se « retrouvent ».

La grande particularité de ce roman est que c’est un livre à deux voix. Dans le premier chapitre c’est Caleb qui parle, dans le deuxième Maggie, dans le troisième Caleb, dans le quatrième Maggie et ainsi de suite. L’auteure dis « Je », donc au final on vit dans la peau de personnes différentes. 
Contrairement à ce que l’on peut pense ce n’est pas si déroutant pour le lecteur. Bon, c’est vrai que passer de deux mentalités différentes, de deux familles différentes, de deux groupes d’amis différents, de deux univers totalement différents peu être gênant mais Simone Elekeles gère très bien ça et rend ceci très captivant. (D’ailleurs dans ses autres livres elle fais la même chose, changement de personnages principaux à chaque chapitre).
En bref, une idée originale et bien abordée, qui rend l’histoire encore plus intéressante. Car quand j’y réfléchis, je me dis que s’il n’y avait pas de changement de signification pour le « Je » le livre aurait été assez banal, un gars qui sort de taule et qui a renversé sa voisine ne peuvent plus s’encadrer mais au final qui vont finir dans les bras l’un de l’autre c’est horriblement classique. Donc bref, un petit plus qui fait toute la différence. 
L’avantage de ce « changement de peu » si je puis dire est que l’on passe d’une mentalité X à une Y ce qui nous permet de mieux comprendre les personnages.

Du côté des personnages rien de bien folichon, une fille que tout le monde déteste et un « taulard » que tout le monde trouve « différent d’avant ». 
Maggie est tout ce qui l’y a de plus normale (sauf qu’elle s’est fait broyé la jambe par son voisin). Elle est intelligente mais en dehors de cela elle n’a rien de bien particulier. 
Caleb, lui est plus intéressant. Il se démarque du stéréotype de l’ado. 
Je trouve que le changement de comportement chez ces deux personnages (ils se haïssaient au début et s’aiment à la fin) est bien fait, ni trop rapide si trop lent.
Un personnage secondaire m’a bien marquée, c’est Madame Reynolds. Une vielle veuve apparemment inintéressante, qui se révèle finalement être une excellente bonne femme !! Je l’ai adorée !

La fin est inattendue, ce qui change des romances américaines classiques type ils se marient, ils ont beaucoup d’enfants, ils sont heureux… Là, c’est plus de la romance tragique (en fin pas vraiment, mais bon pas facile d’expliquer sans sploiler!).

En bref Paradise est une romance Young-Adult qui change des autres et que je ne peux que vous le conseiller !

Ma note : 4,25/5

12345...20

plgphilippeloiseaughezzo |
lecturesetc |
diopblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Havana 505
| lesmarchombres
| manakitiare