navigation

Wicca (Tome 1) L’éveil de Cate Tiernan 20 décembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Young Adult , 3 commentaires

Wicca (Tome 1) L'éveil de Cate Tiernan dans Chroniques : Young Adult 702458couv59943781

Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée. Beau, charmant et mystérieux, il est aussitôt adulé par toutes et tous. Lorsque Cal organise une soirée pour faire connaissance avec les autres élèves, le garçon leur explique qu’il pratique la Wicca. Cette forme de magie blanche est une religion ancestrale qui célèbre la nature. Morgan se trouve irrésistiblement attirée. Cal propose aux intéressés de se voir régulièrement pour continuer à pratiquer la Wicca. La jeune fille se prend de passion pour ces rendez-vous et aiguise l’intérêt de Cal, qui voit en elle une possible sorcière…

 

Edition Hachette (Black Moon)
Paru le 02/02/11
480 pages
17.25 euros

 

Mon avis :

Merci beaucoup à Tifa pour cette découverte (et aussi pour sa patience vu le temps que je l’ai gardé..)

Je ne trouve pas la couverture spécialement jolie… Mais le résumé m’a bien attirée !

J’ai entendu que du positif sur Cate Tiernan, c’est le premier livre que je lis d’elle mais sans doute pas le dernier ! D’ailleurs Le calice du vent et Immortel, ces deux autres sagas me tentent bien. Je crois qu’elle écrit que sur la magie. 
Sa plume est fluide et simple. 

Morgan est une jeune fille comme tant d’autres, jusqu’à ce qu’elle voit Cal Blaire, un nouveau dans son lycée. Cal pratique la Magye (oui, oui avec un Y!) et va initier Morgan. 

Un petit plus dans ce roman : L’univers de Morgan est très développé. On sait plein de chose sur son entourage. Par exemple, je peux vous dire qu’elle à une sœur nommée Mary K., elle a quatorze ans et court après les garçons. Sa meilleure amie, Bree vit seule avec son père qui est toujours très pris par son travail. Etc… On sait également beaucoup de choses sur les villes citées dans le livre mais je vous en dit pas plus, ça spoilerait ^^

La fin est très mystérieuse, elle nous lâche en plein suspens et beaucoup de choses restent en suspend. On ne comprend pas les dernières pages et vu comment ça se termine on ne saura sans doute jamais… mais au moins ça nous force à lire la suite !

Ma note : 4,5/5

 

L’inavouable secret de Clara d’Elisabeth Bourgeois 14 décembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Autres genres,Chroniques : Young Adult,Services de presse/Partenariats , ajouter un commentaire

L'inavouable secret de Clara d'Elisabeth Bourgeois  dans Chroniques : Autres genres couv25189778

Clara, quinze ans, fille unique, est mal dans sa peau, en conflit permanent avec sa mère qui la néglige et l’humilie. Son père est inexistant à force de s’effacer. Invitée à une soirée entre jeunes, elle est émue d’être l’objet de l’attention d’Alex, un séduisant garçon de sa classe. Abrutie par l’alcool et droguée à son insu, elle se laisse entraîner par Alex dans une chambre et sombre dans l’inconscience. Elle se réveille le lendemain, nauséeuse, mal à l’aise, et se souvient à peine de ce qui s’est passé… Trois mois plus tard, elle découvre avec stupéfaction qu’elle est enceinte ! Alex l’a violée. Elle n’a pas seize ans. Meurtrie, choquée, subissant dans le même temps le divorce de
ses parents et l’éclatement de sa famille, Clara se referme sur ellemême et son terrible secret… 

Quelle vie l’attend maintenant ? Gardera-t-elle son bébé ? Comment fera-t-elle face aux pressions de son entourage ? Pardonnera-t-elle à Alex ? Et si, au bout du tunnel obscur, surgissait la lumière d’un autre amour, authentique et durable ? 

Clara se révèlera une jeune fille exceptionnellement forte et rebelle, si captivante… 

 

Edition Salvator 
Paru le 23/11/11
180 pages
18.77 euros

 

Mon avis :

Merci aux Editions Salvator pour ce service presse. 

La couverture m’a vraiment attirée. Elle est simple et mystérieuse. 

Clara, jeune fille comme les autres, est inviter à une soirée organiser par sa meilleure amie. Malhereusement, au cours de cette soirée Alex va la violer et Clara va tomber enceinte… Elle n’a que 16 ans. Un choix s’impose alors : Le garder ou avorter ? 

J’ai trouvé les personnages très développés, ils ont chacun un caractère différent.
Clara est attachante, on vit son histoire avec beaucoup de compassion.
Karine, sa mère, est exaspérante. Elle se comporte comme si elle avait 20 ans, méprise son mari et sa fille.
Florent, son père, se révèle fort de caractère contrairement au début. Il subit sa femme et se renferme sur lui-même de jours en jours. 

Elisabeth Bourgeois a écrit plusieurs livres mais c’est le premier que j’ai lu (sans doute pas le dernier). Sa plume est fluide, le vocabulaire utilisé est adapté au style un peu « ado » de Clara. 

La seule chose qui m’a un peu « dérangée » est qu’une bonne partie de la vie de Clara est résumée en 230 pages… Avec bien sûr de grands sauts mais quand même.

Le journal de Katie Sutton : Comment gérer ses parents sans peine de Jenny Smith 5 novembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Chick-Lit,Chroniques : Young Adult,Services de presse/Partenariats , ajouter un commentaire

Le journal de Katie Sutton : Comment gérer ses parents sans peine de Jenny Smith dans Chroniques : Chick-Lit 97820925 

Je m’appelle Katie Sutton, j’ai 13 ans, et je suis LA spécialiste mondiale du comportement des Adultes. Grâce à mon guide, vous allez enfin pouvoir FAIRE FONCTIONNER VOS PARENTS CORRECTEMENT.

Katie Sutton, treize ans, experte mondiale du comportement des Adultes, décide d’écrire un guide (à travers son journal) qui permettra à tous les adolescents de faire fonctionner leur Adulte.
Tout va très bien pour Katie jusqu’au jour où sa mère subit une panne majeure : elle a un petit-ami !
Katie doit réparer tout ça, mais aussi s’occuper d’elle, car si elle excelle dans le fonctionnement des adultes, elle possède quelques lacunes dans son propre fonctionnement…

 

Edition Nathan
Paru le 24/05/12
300 pages
14.50 euros

 

Mon avis :

Merci beaucoup aux Editions Nathan pour ce service presse. 

J’adore la couverture, rose flashy avec une illustration de Diglee, on ne pouvait pas rêver mieux ! 

Katie Sutton, grande spécialiste des Adultes, décide d’écrire un journal dans lequel elle nous livre ses secrets pour éduquer les Adultes. Dans son journal, Katie nous parle également de sa vie, avec sa sœur Mandy de 15 ans, son frère Jack de 8 ans (il en manque pas une lui!) et sa mère. Katie contrôle totalement sa mère, par exemple, 8 jours avant la virée mensuelle shopping à Oxford elle s’arrange pour aider un peu plus à la maison. Le seul souci c’est Stuart. Le petit-ami de sa mère… Que Mandy, Jack et Katie ne peuvent pas encadrer étant donné que leur père est mort y a quatre ans… 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Katie, non seulement parce qu’elle a treize ans (c’est toujours une petit plus de mon point de vue!), mais aussi pour son humour. 
Mandy, m’a bien plu également. Selon Katie, ce n’est pas toujours une fleur mais bon entre frères et soeurs c’est jamais le grand amour… Ses copines se font appelées « les Clones » par Katie, étant donné qu’elle parle de la même façon, se maquille identiquement etc… 
Jack est tout simplement extra. Ce petit sort toujours ce qu’il faut, au moment où il faut. 
La mère, Alison, est très bien aussi. On retrouve sur elle tous les clichés de la mère de famille qui élève seule ses enfants mais aussi un peu d’originalité made in Jenny Smith. 

Il y a plein de petites choses géniales dans ce roman, des tous petits trucs sans importance mais qui font, à mes yeux, toute la différence. Par exemple le fait que Katie habite dans une ville nommée Brindleton. Et que dans cette petite ville réside toute sa famille, ses grands-parents, ses tantes, ses oncles, ses cousins/cousines et j’en passe ! Sa grand-mère maternelle, Mamie Nan, travaille à l’épicerie du coin et Katie dit qu’elle peut pas s’empêcher de hurler des choses très embarrassantes de sa caisse à l’autre bout du magasin, « Il parraît que ton frère à la colique, c’est ta tante Susan qui me l’a dit. Comment ça va, il se sent mieux ? Et toi Katie, tu n’a pas la colique ? ». 
Bref, plein de petits plus sont à remarquer. 

Quand je vous disais que le frère de Katie n’en loupe pas une, j’ai pas menti. 
Stuart se pointe avec un bouquet d’une centaine de roses rouges, se qui embête bien Alison étant donné que toute la famille l’a sans doute vu passé dans le quartier et que personne n’accepte le fait qu’elle sorte avec un homme. Donc il arrive, remarque bien qu’Alison n’est pas très emballée et Jack sort « On va a un enterrement ? » 
Mieux : Tante Julie fait des rencontres sur Meetic (elle tombe toujours sur des types qui n’ont pas mis de vrai photos d’eux…), et Katie, Mandy, Jack et Alison la rencontre en ville avec sa dernière rencontre à l’approche de noël. Le mec a 80 ans, de la barbe blanche, presque plus de cheveux… Et Jack dit «  Tante Julie, pourquoi tu te promènes avec le Père-Noël ? Il a au moins mille ans… ». J’étais vraiment écroulée !

J’ai vraiment passé un agréable moment avec « Le journal de Katie Sutton, comment gérer ses parents sans peine », j’irais même jusqu’à dire que c’est un petit coup de cœur.

Ma note : 4,75/5

Eternels (Tome 1) Evermore d’Alison Noël 6 octobre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Young Adult , 2 commentaires

Eternels (Tome 1) Evermore d'Alison Noël dans Chroniques : Young Adult 396505couv1362423

Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui. 

 

Edition Michel Lafon
Paru le 15/10/09
341 pages
16.20 euros

 

Mon avis :

Ever était une fille normale avant l’accident, mais depuis elle peut lire dans les pensées et voir des choses en touchant une personne. Elle voit aussi des auras (ça détermine l’humeur de son propriétaire) autour de chaque être vivant. Dans l’accident elle a perdu sa famille. Sa sœur est devenue un genre de fantôme que seul Ever peut voir, elle lui rend donc visite de temps en temps. 
Un jour, au lycée, elle rencontre Damen, un petit nouveau qui l’attire énormément… Mais Damen est aussi la seule personne à qui elle ne peut pas lire dans les pensées… Ni voir l’aura…

Nous suivons Ever, je vais pas dire que c’est un personnage hyper original mais elle m’a bien plus quand même. Elle n’est pas toujours sûre d’elle. On la sent hésitante. Mais plus loin dans le livre elle reprend le contrôle et est plus « direct ». Damen n’arrête pas de la coller, de la suivre partout, et évidement ça l’énerve donc elle le repousse au début. 
Damen est réputé pour être très beau. Il ne boit qu’un liquide rouge bizarre. Et il est attiré par Ever mais pourquoi, elle n’est pas la fille la plus réputée du lycée pourtant… On nage dans le flou pendant bien la moitié du livre mais après on en sait un peu plus sur lui et son attirance pour Ever. 
Ever a aussi deux amis (les seuls) qui comptent beaucoup dans histoire : Miles, un homosexuel et Haven une gothique. 
En personnages secondaires il y a aussi Drina, qui est très présente à la fin… Ever ne peut pas lire dans ses pensées ni voir son aura, tout comme Damen… Et elle est la méchante de l’histoire. On découvre aussi Stacia, une pétasse du lycée qui pourri la vie d’Ever. Sa tante, qui la « garde » comme ses parents sont morts, est présente vers le début du livre mais elle à tendance à s’effacer à la fin. On rencontre aussi Riley la sœur d’Ever qui est morte mais rend visite à Ever (car Ever voit les morts n’oubliez pas). 

La plume de l’auteure est fluide et simple, rien de plus à dire. 

L’histoire me plait bien malgré un air de déjà vu. (Bah oui, l’amour interdit c’est classique quand même.) 
L’auteure a eu quelques bonnes idées, comme par exemple la dimension parallèle (je sais plus le nom exact) ou les immortels etc…

Ma note : 4/5 Sympathique 

Citation : Je vois des morts. Sans arrêt. Dans la rue, à la plage, au centre commercial, au restaurent, errant dans les couloirs du lycée, faisant la queue à la poste ou dans les salles d’attente chez le médecin, jamais chez le dentiste, en revanche.

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d’Andrea Cremer 26 septembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Bit-Lit,Chroniques : Fantastique,Chroniques : Young Adult , ajouter un commentaire

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d'Andrea Cremer dans Chroniques : Bit-Lit 596328couv16681848

Calla Tor, jolie blonde de dix-sept ans aux yeux dorés, est en réalité une Protectrice, mi-fille, mi-louve. Son rôle est de servir les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Calla a un destin tout tracé : descendante Alpha de la meute Nightshade, elle est promise à Ren Laroche, Alpha de la meute ennemie. Son univers bascule le jour où elle sauve la vie d’un humain, Shay, et tombe sous son charme. Les deux adolescents se rapprochent et tandis que Calla prend le risque de révéler à Shay tous les secrets de son espèce, ils comprennent que celui-ci est en réalité étroitement lié à son monde. Pris au piège d’un amour impossible, Calla et Shay découvrent, en explorant des documents confidentiels des Gardiens, des secrets dissimulés depuis trop longtemps aux Protecteurs. Lorsque, enfin, ils comprennent que Calla va devoir tuer Shay le soir de son union, les amants s’enfuient. Mais ils sont rapidement rattrapés et capturés par les Explorateurs. L’amour sera-t-il plus fort que la mort?

 

Edition Gallimard
Paru le 13/01/11
496 pages
19.50 euros

 

Mon avis : 

Merci beaucoup à Tifa de Club de lecture pour cette découverte.

Calla est une louve (et aussi une humaine) de la meute des Nightshade. Elle est l’alpha femelle et par conséquent, elle doit se marier avec Ren l’apha mâle de l’autre meute (les Bane) afin de créer la nouvelle meute : Les Haldis. 
Et puis elle rencontre Shay, un petit nouveau du lycée, et tout change… Mais qui est vraiment Shay Doran ?

Le gros point faible de ce livre est le nombre de personnages… Ça n’en finit plus ! Et après on commence à les appeler par leur surnom ou diminutif… Il y a au moins 20 personnages secondaires… Car tout les loups des deux meutes sont « actifs ». J’en ai retenu que quelques uns : Calla (ou Cal ou Lily), Neville (ou Nev), Renier (ou Ren), Shay, Cosette (ou Cos), Bryn, Sabine, Logan, Dax, Fey, Ansel (le frère de Calla), Naomi (la mère de Calla), Emile, Efron… Et j’en ai oublié au moins dix. (En plus ce sont pas des noms très faciles à retenir!)

En dehors du nombre, les personnages sont intéressants. Ils ont tous un caractère différent et un lien différent par rapport à Calla ou à Ren. 
Calla est une héroïne classique, le genre de lycéenne qui n’aime pas les trucs filles, ne n’intéresse pas aux garçons etc… 
Ren est tout l’opposé, c’est un vrai tombeur !
Et Shay est un peu chiant avec Ren (ou le contraire?) mais bon il est sympathique quand même. 

L’histoire a un air de déjà vu (l’amour impossible, la trahison, le lycée…) mais est bien revisité par Andrea Cremer. 

Le style d’Andrea Cremer est très fluide rien de plus à dire. 

Au tout début (1er chapitre) j’ai adoré et je me suis même dis que cela allait être un coup de cœur (avec cette magnifique couverture). Et puis quelques chapitres après j’ai commencé à décrocher… Mais j’ai repris goût vers les ¼. Donc un départ difficile mais la suite c’est bien arrangée !

Il y a actuellement deux tomes de parus en France (et pareil en Amérique je crois), je vais lire le second tome avec grand plaisir surtout que le fin de ce tome laisse penser pleins de choses sur la suite… 

Ma note : 4/5

12345...8

plgphilippeloiseaughezzo |
lecturesetc |
diopblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Havana 505
| lesmarchombres
| manakitiare