navigation

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d’Andrea Cremer 26 septembre 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Bit-Lit,Chroniques : Fantastique,Chroniques : Young Adult , ajouter un commentaire

Nightshade (Tome 1) Lune de sang d'Andrea Cremer dans Chroniques : Bit-Lit 596328couv16681848

Calla Tor, jolie blonde de dix-sept ans aux yeux dorés, est en réalité une Protectrice, mi-fille, mi-louve. Son rôle est de servir les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Calla a un destin tout tracé : descendante Alpha de la meute Nightshade, elle est promise à Ren Laroche, Alpha de la meute ennemie. Son univers bascule le jour où elle sauve la vie d’un humain, Shay, et tombe sous son charme. Les deux adolescents se rapprochent et tandis que Calla prend le risque de révéler à Shay tous les secrets de son espèce, ils comprennent que celui-ci est en réalité étroitement lié à son monde. Pris au piège d’un amour impossible, Calla et Shay découvrent, en explorant des documents confidentiels des Gardiens, des secrets dissimulés depuis trop longtemps aux Protecteurs. Lorsque, enfin, ils comprennent que Calla va devoir tuer Shay le soir de son union, les amants s’enfuient. Mais ils sont rapidement rattrapés et capturés par les Explorateurs. L’amour sera-t-il plus fort que la mort?

 

Edition Gallimard
Paru le 13/01/11
496 pages
19.50 euros

 

Mon avis : 

Merci beaucoup à Tifa de Club de lecture pour cette découverte.

Calla est une louve (et aussi une humaine) de la meute des Nightshade. Elle est l’alpha femelle et par conséquent, elle doit se marier avec Ren l’apha mâle de l’autre meute (les Bane) afin de créer la nouvelle meute : Les Haldis. 
Et puis elle rencontre Shay, un petit nouveau du lycée, et tout change… Mais qui est vraiment Shay Doran ?

Le gros point faible de ce livre est le nombre de personnages… Ça n’en finit plus ! Et après on commence à les appeler par leur surnom ou diminutif… Il y a au moins 20 personnages secondaires… Car tout les loups des deux meutes sont « actifs ». J’en ai retenu que quelques uns : Calla (ou Cal ou Lily), Neville (ou Nev), Renier (ou Ren), Shay, Cosette (ou Cos), Bryn, Sabine, Logan, Dax, Fey, Ansel (le frère de Calla), Naomi (la mère de Calla), Emile, Efron… Et j’en ai oublié au moins dix. (En plus ce sont pas des noms très faciles à retenir!)

En dehors du nombre, les personnages sont intéressants. Ils ont tous un caractère différent et un lien différent par rapport à Calla ou à Ren. 
Calla est une héroïne classique, le genre de lycéenne qui n’aime pas les trucs filles, ne n’intéresse pas aux garçons etc… 
Ren est tout l’opposé, c’est un vrai tombeur !
Et Shay est un peu chiant avec Ren (ou le contraire?) mais bon il est sympathique quand même. 

L’histoire a un air de déjà vu (l’amour impossible, la trahison, le lycée…) mais est bien revisité par Andrea Cremer. 

Le style d’Andrea Cremer est très fluide rien de plus à dire. 

Au tout début (1er chapitre) j’ai adoré et je me suis même dis que cela allait être un coup de cœur (avec cette magnifique couverture). Et puis quelques chapitres après j’ai commencé à décrocher… Mais j’ai repris goût vers les ¼. Donc un départ difficile mais la suite c’est bien arrangée !

Il y a actuellement deux tomes de parus en France (et pareil en Amérique je crois), je vais lire le second tome avec grand plaisir surtout que le fin de ce tome laisse penser pleins de choses sur la suite… 

Ma note : 4/5

Contes de la goutte de miel de Krystin Vesterälen 3 juillet 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Conte,Chroniques : Fantastique,Services de presse/Partenariats , 2 commentaires

Contes de la goutte de miel de Krystin Vesterälen dans Chroniques : Conte 63125897823512

Les contes sont venus, les contes vous arrivent, les contes poursuivent leur chemin ! Être conteuse, c’est être passeuse ! Les contes de ce recueil vivent dans l’oralité et dans la mémoire des Hommes. Ils continuent leur vie en entrant par vos oreilles, dans votre imaginaire et ressortent par votre bouche pour entrer dans d’autres oreilles. Loin de toute rationalité, ils vous autorisent à rêver, à vous évader. Vous devenez le héros, l’héroïne d’histoires venues, il y a bien longtemps, de l’ancienne Russie, de l’Estonie, de Slovénie, de Pologne, de Tchécoslovaquie, de Roumanie, d’Arménie, de Hongrie, d’Albanie, de Tasjistan…

 

Edition Les 2 encres
Paru le 01/01/12
150 pages
14.70 euros

 

Mon avis :

Merci à Karine de Club de Lecture et à Krystin Vesträlen (super dédicace!) pour ce partenariat !

Ce recueil regroupe au total 42 contes. 18 de Russie, 10 de Tchécoslovaquie, 4 de Pologne, 3 de Roumanie, 1 de Bulgarie, 1 de Hongrie, 1 d’Albanie, 1 du Tadjikistan, 1 d’Estonie, 1 d’Arménie et 1 de Slovénie. Ils font d’une demie à six pages, abordant des sujets différents. On passe du roi aux magiciens en passant par les paysans. En si peu de pages, je me suis pourtant attachée aux personnages, mais pas trop, juste ce qu’il faut pour passer au conte suivant sans regret. 

Je ne connaissais pas les cultures, les coutumes de ces pays, mais grâce à ce livre j’en sais un peu plus.

Tous les contes ne se finissent pas en « Happy End » avec des phrases type « et il vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours », ils ne commencent pas tous non plus par « Il était une fois… » ou « C’est l’histoire de… » 
Stop aux idées reçues sur les contes, on vit au XXI siècle pour ceux qu’ils l’auraient oublié ! 
Pour tout vous dire, j’ai reconnu un conte que mes camarades de classe racontait en primaire (ce qui n’est donc pas si vieux quand on voit mon âge!). Je ne savais pas que c’était un conte d’ailleurs. On se le racontait en une sorte de blague, une petite anecdote rien de plus. Et pourtant s’est un conte de Russie ! 

Évidement, pas de « Je » ici puisque c’est l’auteure qui nous conte ces histoires. Et on s’y croirait vraiment, je vivais les récits comme si j’en étais l’héroïne. J’ai aimé le style de l’auteure, qui s’adapte parfaitement aux contes. Le préface du livre nous explique tout le travail qu’il y a derrière un conte. Le travaille gestuel, les mots employés, le ton à adopter selon les différentes situations, la « projection » des images, etc… Les images c’est très important apparemment, il faut que le public voit la scène, comme si elle était collée à sa rétine. Ce n’est pas raté, car comme dit plus haut, je me croyais dans l’histoire, dans le rôle du héros. Et parfois je « regarde » la scène (un peu comme si j’étais au théâtre si vous voulez). 

J’ai lu ce recueil en une matinée. Il est très court (et ma chronique aussi) et très accrocheur, dés le premier conte j’ai eu envie d’en découvrir plus. 

Ma note : 4/5

Lire un extrait ICI (en bas de la page)
La page Facebook de l’auteure : Krystin Verträlen

 

Challenges 

52livr10 dans Chroniques : Fantastique (58/52 !!)

challengepalezero dans Services de presse/Partenariats (11/36)

abc10 (21/26)

 

Devil’s Kiss (Tome 1) de Sarwat Chadda 1 juillet 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Fantastique,Chroniques : Young Adult , ajouter un commentaire

Devil's Kiss (Tome 1) de Sarwat Chadda dans Chroniques : Fantastique 139302couv64482328

À quinze ans, Billie est loin d’être une adolescente comme les autres, et encore moins une bonne élève. Elle s’endort en classe, sèche les cours, oublie ses devoirs. Elle a des airs de garçon manqué, avec ses cernes, ses bleus, ses cicatrices. Des amis, elle n’en a quasiment pas. Billie est chevalier de l’ordre des Templiers. Sa mission : tuer les démons et les anges déchus. Alors, quand elle rencontre le charmant Mike, son désir de liberté se réveille… Mais elle devra faire un sacrifice qu’aucun autre Templier n’a accompli avant elle….

 

Edition Pocket Jeunesse
Paru le 03/11/11
304 pages
17.14 euros

 

Mon avis : 

Merci beaucoup à Lilu60 pour m’avoir permis de le découvrir.

La couverture est absolument magnifique, si on regarde de près on peut voir des gouttes de sang. Très bonne idée je trouve. Il faut avoir lu le livre en entier pour comprendre le sens de cette couverture, par exemple on ne sait pas qui sont les deux jeunes gens au milieu. Sans trop de difficulté on pense que la fille est Billie mais le garçon… Dans la première partie du livre j’ai pensé que c’était L’ange de la Mort mais plus les pages tournent plus mon doute s’est installé… Et à la fin on découvre qui il est, et surtout pourquoi il a des ailes, et ce qu’il fait… 

« Tuer ce gamin n’aurait pas dû poser de problème ; il n’avait que six ans. »
Voilà la première phrase du livre. 
C’est clair que ça annonce pas mal la couleur. 
Et le « N’avait que six ans. » laisse penser que Billie à déjà vécu ça, mais qu’elle se le remémore.
Très intéressant.

Billie est une Templière, son seul but est de tuer les démons, les vampires, les anges déchus ect… 
Mais elle rencontre Mike et tout change… 
Quel mystère entoure l’assassinat de sa mère ? Et Kay, son meilleur ami qui est parti il y a 10 ans va revenir mais pas pour toujours…

On sent bien que quelque chose cloche chez Mike, il est trop mystérieux. Mais Billie ne s’en rend pas compte, et s’est ce que je lui reproche un peu d’ailleurs. Billie m’a bien plus quand même, elle ne manque pas de mordant, elle est sûre d’elle, elle n’hésite pas une seconde. Elle mène des combats du haut de ses 15 ans, c’est une héroïne comme je l’aime. J’ai aimé les passages où elle était en cours, elle racontait qu’elle s’endort dans toutes les matières, ne fais jamais ses devoirs, à des problèmes avec ses camarades de classe… 
Kay est sympa aussi, mais il est moins sûr de lui, doute dans beaucoup de ses choix. Ce n’est pas un Templier comme Billie mais un Oracle, donc moins formé à la guerre, par conséquent moins « batailleur ». Contrairement à Billie il a des pouvoirs, il peut déplacer des objets et lire dans les pensées. 
Le père de Billie, Arthur est… Détestable pendant les ¾ du livre. A la fin on découvre un père tout autre, que l’on n’aurait jamais soupçonner être comme ça avant. 

La religion est très présente dans ce livre, presque trop en fait. 
Billie le dit elle même « J’ai passé l’a moitié de ma vie à prier Allah et l’autre Jésus. » (Je ne sais plus la page exacte mais je suis sûre de cette citation.) 
Donc là, le lecteur est vraiment plongé dans deux religions totalement différentes. Et pourtant elles sont très bien réunies dans un même livre. 

Bref, un livre génial avec des héros géniaux.

Ma note : 3,5/5 (à cause de certains passages qui ont failli m’endormir)

Wings (Tome 1) d’Aprilynne Pike 27 juin 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Fantastique,Chroniques : Young Adult , 4 commentaires

Wings (Tome 1) d'Aprilynne Pike dans Chroniques : Fantastique 45758529781510

Laurel, fascinée, fixait les pâles choses avec de grands yeux. Elles étaient terriblement belles – trop belles pour l’exprimer en mots. Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes. Dans ce récit extraordinaire de magie et d’intrigue, d’amour et de danger, toutes vos certitudes sur les fées seront transformées à jamais.

Edition Pocket Jeunesse
Paru le 01/09/11
336 pages
17.50 euros

 

Mon avis :

Merci à Sandra38 pour ce livre voyageur.

Laurel (quel joli prénom!) est une jeune fille qui ne mange que des fruits et légumes, elle ne boit que du soda, et elle ne supporte pas d’être enfermée entre quatre murs elle préfère être dehors. Mais ses drôles d’habitudes ne s’arrêtent pas là, elle n’a jamais saigné, ne va jamais chez le médecin car sa mère soigne toute sa famille avec des plantes et déteste les médecins. Laurel lave ses cheveux juste avec de l’eau et pourtant ils sont toujours éclatants. 
Bref une fille bizarre. 
Ses parents veulent vendre leur ancienne maison, l’acheteur en question est très louche selon Laurel…
Et en plus des ailes en forme de fleur ont poussé dans le dos de Laurel… Pourquoi ?

J’ai adoré ce livre, aussi bien les personnages que l’univers ou le style de l’auteure. Tout y est pour me plaire, ce livre étant un premier tome de saga je vais lire la suite avec grand plaisir ! Surtout que les couvertures sont extras… Que demander de plus ?

Comme je l’ai dis plus haut, les personnages m’ont énormément plu. 
L’héroïne, Laurel, est merveilleuse. Elle est originale (je parle de ses habitudes alimentaires par exemple)et pétillante.
David et Tamani sont géniaux aussi bien que tous les deux soit totalement différents ! David est un humain normal, sans aucune particularité, juste gentil. Tamani est un elfe, un poil de jaloux que Laurel passe beaucoup de temps avec David, mais surtout il est courageux. Nous avons deux personnages masculins différents, et qui pourtant sont réunis dans le même livre. 
Ce livre parle aussi de trolls (les méchants) et eux on ne peut pas dire qu’ils soient sympas… Mais je pense que c’est volontaire de la part de l’auteure. 

Le style de Aprilynne Pike est agréable. Le livre se lit en un temps record. S’est très imagé, surtout en ce qui concerne Laurel puisque qu’elle est sur la couverture, on peut donc s’imaginer très facilement les scènes. 
Elle ne dit pas « Je » quand elle parle de Laurel mais « Laurel » tous simplement, je trouve ça assez bizarre pour un livre classé en jeunesse mais ça ne m’a pas dérangée. 

Le monde créé dans ce livre est très intéressant, les fées, les elfes et les trolls sont de la partie mais inconnus des humains. Selon Aprilynne Pike nous, en temps qu’humain, avons transformés les légendes. (Remarque : Ça me rappelle « Les Vampires de Manhattan » tout ça!) 
Il existe une porte d’entrée vers Avalon, le monde des fées et des elfes. Et cette porte ce trouve dans le jardin de l’ancienne maison de Laurel. Nous n’y somme jamais aller dans ce tome, je meure d’envie de savoir comme c’est ! 

Ma note: 4,5/5    Super livre, je le conseille !

Absinthes & Démons d’Ambre Dubois 18 juin 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Fantastique , 3 commentaires

Absinthes & Démons d'Ambre Dubois dans Chroniques : Fantastique 974063couv54561525

Qui est réellement Lord Nermeryl ?

Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ?

Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ? 

Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice…

d’une manière bien singulière…

 

Editions Du Riez
Paru le 01/10/11
184 pages
17.90 euros

 

Mon avis :

Premièrement je souhaite remercier Kassandra de Club de Lecture pour m’avoir permis de lire ce livre dans le cadre des livres voyageurs. 

Lord Nermelyl et la Corneille enquêtent sur des affaires touchant au paranormal, fantômes, diable, vampires, ect, sont au rendez-vous. Les nouvelles se passent au début du 20ème siècle à peu près, à Londres. Lord est censé découvrir des meurtres, « tuer » des fantômes et tout et tout mais au lieu de faire cela il les apporte à son Maître, on se sait absolument pas ce qu’il en fait ensuite, nous découvrons qu’à la fin pour qui Lord travaille… 

1 chapitre = 1 enquête mais dans certaines nouvelles les moments importants passent trop vite et des détails superflus encombrent… 
Il est difficile d’écrire des nouvelles où l’on retrouve toujours le même personnage, l’auteure à sacrément bien gérer ça. 

Il est vrai que le style est assez soutenu (mais bon, les histoires se passent au 20ème siècle donc l’auteure à adaptér), mais pas comme dans les romans de littérature classique non plus, j’ai compris tout les mots. 
Je sais qu’Ambre Dubois a écrit plusieurs romans fantastiques et pourtant c’est mon premier, je suis plutôt conquise et je compte me procurer un autre ouvrage d’ici peu. 

L’atmosphère du roman me plais énormément, tout est sinistre, à commencer par le fait que « l’assistante» du héros soit une Corneille qui croasse lugubrement autour des tombes. Mais aussi à cause des manoirs, des créatures fantastiques, de Lucifer, des forêts désertes survolées par un brume inquiétante… Certaines nouvelles sont plus angoissantes que d’autres. (Et elles sont toutes plus ou moins longues, de 5 à 25 pages)

D’ailleurs, en parlant des nouvelles je vais vous les présenter :

De nacre et d’écarlate : Une jeunes femme devait se marier le lendemain mais son mari a disparu et la mariée n’a pas bougé depuis 48h, elle reste dans la même position sans manger ni rien… 
Ce n’est certainement pas celle que j’ai préfère, trop compliqué pour moi. 

Sangre de dios : Une chasse aux vampires. (Je ne m’en souviens plus trop en fait…) Mais je sais qu’elle ne m’a pas trop plu.

La pierre levée : Une petite clairière perdu et une pierre qui trône en plein milieux et dont tous les habitant des alentour disent qu’elle est démoniaque… 

Funeste alliance : Une duchesse prétend que sa fille est folle et qu’elle voit des fantômes…. Mais qui est la plus dérangée ? 

La dame des glaces : Une vampire prend au piège Lors. Mais il est d’une extrême intelligence et va réussir a déjouer son plan. 

Déchéance divine : Cette nouvelle parle de diable.

Tentations : Une vieille histoire de famille ressurgit et a des conséquences désastreuses… 

Lorgue : Dans une petit village perdu, l’orgue joue seule. Quelqu’un -ou quelque chose- est au commande. Mais qui ? Ou quoi ?

La solitude de Lucifer : La toute dernière, qui révèle tout sur Lors et sa Corneille… 

Ma note : 3/5

 

Challenges

52livr10 dans Chroniques : Fantastique

53/52 !!!!

etres_10

123

plgphilippeloiseaughezzo |
lecturesetc |
diopblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Havana 505
| lesmarchombres
| manakitiare