navigation

La sélection (Tome 1) de Kiera Cass 29 juillet 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Dystopie,Chroniques : Young Adult , 6 commentaires

La sélection (Tome 1) de Kiera Cass dans Chroniques : Dystopie 72867270y

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

 

Edition Robert Laffont (Collection R)
Paru le 12/04/12
343 pages
16.90 euros

 

Mon avis :

Merci à Tia de Club de Lecture pour ce livre voyageur.

Dans 300 ans les Etats-Unis auront disparu et Illeà naîtra. 
Illeà est divisée en Cast, de 1 à 8 plus on s’approche du 1 plus on va vers la richesse (8 est le Cast des sans abris). 
Une Reine et un Roi gouvernent, et Prince doit se marier avec une des Sélectionnées. Chaque fille ayant entre 16 et 20 ans et un statut de Célibataire peut s’inscrire (quelque soit son Cast) et évidement s’est une chance inouïe pour les candidates car la plupart vivent dans la misère. Mais seules 35 sont retenues. Ces 35 jeunes filles vont ensuite au Palais pour s’affronter dans un jeu de télé-réalité qui est diffusé sur la seule chaîne de télé gratuite. 
Et le but est qu’il n’en reste plus qu’une qui épousera le Prince et sera sacrée Princesse d’Illeà. 

De très bonnes idées, un jeu de télé-réalité casé dans de la dystopie c’est pas commun. 

La plume de l’auteure est légère, les mots employés sont simples. Le livre se lit vite et bien.

J’ai vu quelques ressemblances avec Hunger Games (les Cast comparés avec Districts par exemple, ou encore les « candidats » pour s’entre-tuer et là les candidates pour s’affronter et qu’à la fin il n’en reste plus qu’une). Donc moi au final, je trouve qu’il n’est pas trop copiér sur Hunger Games…
Par contre, il m’a beaucoup rappelé Le dernier jardin Tome 1 Éphémère, on retrouve le coté 1 chambre par personne, le côté un peu bling bling, le fait qu’il y est des bonnes pour les sœurs Épouses dans Éphémère et pour les Sélectionnées dans La Sélection. Et aussi le fait que les Sélectionnées soient enfermées dans le palais et que dans Éphémère les sœurs épouses soient enfermées dans le château aussi (même si elles, elles ont le droit de sortir dans le jardin contrairement aux Sélectionnées).

Dans cette aventure nous suivons America âgée de 16 ans. Au début de l’histoire, quand elle est encore dans sa famille, je pensais côtoyer une ado classique (qui à une histoire d’amour interdite OK mais banale quand même!). Mais quand elle est arrivée au Palais du Prince Maxon elle a totalement changé ! Elle a gardé son apparence physique (contrairement à la plupart des autres Sélectionnées) mais son caractère diffère. Intérieurement on la sent moins sûre d’elle, plus songeuse.
Sur les 35 Sélectionnées on entend souvent parler des mêmes (et tant mieux, ça aurait faire trop de personnage sinon). Nous faisons la rencontre de Celeste, Marlee, Tuesday, Tiny, Anna (un tout petit peu), Zoe, Emmica, Kriss, et d’autres sans doute mais je m’en souviens plus de toutes ^^
Celeste est la peste du groupe. (Vraiment, elle a même déchirée la robe d’America à un moment…)

La fin du roman n’en est pas vraiment une. On ne sait même si America va devenir la princesse ou non, on sait juste qu’elle a fait un choix important… Et que le Prince Maxon l’aime beaucoup, mais entre l’amour et l’amitié.
Spoiler :
Son amourette du temps ou elle était encore avec sa famille, va être engagé pour surveiller à la porte de sa chambre donc vous imaginez bien que cela complique les choses…
Et puis à la fin qui livre, on sait juste qu’il reste 7 filles et qu’America en fait partie. On sait aussi que le Prince lui a fait la promesse de la garder au maximum (et le dernier « grade » est de 3 Sélectionnées). 

Ma note : 4,75/5 à la limite du coup de cœur !!

Info : Le tome 2, nommé L’Élite, sortira en avril 2013. J’ai hâte !! 

Citation : L’emblème national surgit enfin. Tout en haut de l’écran, le visage de Maxon s’inscrit dans une fenêtre, ce qui permet aux spectateurs d’apprécier ses réactions en direct. Gavril tient dans sa main les fiches qui portent le nom de trente-cinq chanceuses dont la vie, pour citer la reine, va basculer à tout jamais. La Sélection démarre enfin. 
Page 69, ligne 3 à 7.

Delirium (Tome 1) de Lauren Oliver 7 juillet 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Dystopie,Chroniques : Young Adult , 2 commentaires

Delirium (Tome 1) de Lauren Oliver dans Chroniques : Dystopie 880711couv24675838

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

 

Edition Hachette (Black Moon)
Paru le 02/02/11
456 pages
18.00 euros

 

Mon avis (en version non corrigé…) :

Je remercie ma copine Léna (qui doit me lire ^^) qui me l’a prêté ! Je l’ai lu en LC avec Michou.

Dans le monde de Lena l’amour est une maladie mortelle. A 18 ans la population se fait vacciner (au moyen du Protocole), et donc immunisés pour toujours. 
Mais Lena attrape l’Amor Deliria Nervosa en tombant amoureuse d’Alex. 
Les gens sont plus ou moins contrôlés, dans la Nature vivent les rebelles, ceux qui ne veulent pas être contrôlés, qui veulent être les seuls maîtres de leur vie. 
Quel mystère entoure le suicide de la mère de Lena ?

J’ai bien aimé Lena même si elle change totalement entre le début et la fin du livre. Au début elle compte même les jours avant son Protocole, mais quand elle rencontre Alex évidement, elle ne veut plus se faire vacciner car il « transforme » les gens, souvent ils n’ont plus les mêmes centres d’intérêt qu’avant, et quand la personne est infectée par la Deliria elle n’aime plus son amant… Donc Lena va tout faire pour y échapper.
Alex, lui est déjà immunisé (…)
En parlant d’Alex, pareil que Lena je l’aime bien aimé aussi, il est assez mystérieux. 
Hana, la meilleure amie de Lena est sympathique aussi mais sans plus, je l’ai trouvé un poil égoïste. Globalement j’ai aimé tous les personnages, je n’ai pas tellement d’avis sur eux en fait.
Mon seul regret est qu’ils soient tous stéréotypés… L’héroïne est une adolescente qui ne trouve pas spécialement moche mais pas jolie non plus, elle a une meilleure amie riche et très belle, un petit copain soit disant canon etc… 
Bref, les personnages de ce livre ne m’ont pas absorbés.
Il y a un seul qui m’a vraiment marqué ; Gracie. Il me semble qu’elle à huit ans (à vérifier…), elle se fait passer pour une muette alors qu’elle sait très bien parler, il me semble aussi qu’elle soit très intelligente. Enfin un personnage original !

L’histoire m’a beaucoup plu, elle est bien menée même si le début est très lent… Mais quand ça à commencer quel plaisir ! L’action est parfois inexistante, mais ce n’est pas un mal, dans les histoires d’amour il faut quelques temps morts. 

J’ai adoré le style de Lauren Oliver (tant mieux, j’ai « Le dernier jour de ma vie » dans ma PAL ). Elle utilise des mots simples pour que le lecteur tournent les pages sans soucis.

Une belle histoire d’amour qui s’achève tristement.
Le tome 2 est sorti, et je vais le lire c’est sûr. Il faut vraiment que je sache la suite surtout que ce deuxième opus nous transportera ailleurs visiblement… Affaire à suivre !

Ma note : 5/5 Coup de cœur ! (Oui, je sais, avec tous les points négatifs que j’ai relevés on dirait pas que j’ai adoré mais si si!)

Le dernier jardin (Tome 1) Éphémère de Lauren DeStefano 5 juillet 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Dystopie,Chroniques : Young Adult , 6 commentaires

Le dernier jardin (Tome 1) Éphémère de Lauren DeStefano dans Chroniques : Dystopie 244294couv40589545

Que faire de sa vie quand on connaît la date exact de sa mort ? Les scientifiques on créés des enfants génétiquement parfait, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : vingt-cinq ans pour les hommes, vingts ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, de jeunes filles kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où de serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

 

Edition Castelmore 
Paru le 01/07/11
350 pages
13.10. euros

 

Mon avis :

Je remercie tout d’abord Angelebb pour ce LV.

La couverture est vraiment magnifique, ça m’a tout de suite attirée. (On se demande bien pourquoi toutes les maisons d’édition l’on gardée!)
Le résumé est sympa aussi je trouve, il reste dans le même thème que la couverture. On retrouve la géométrie, les couleurs fuchsia, bleu/violet. 

Dans le monde de Rhine, la population est presque parfaite, plus de maladie. Un monde presque parfait. Sauf que les femmes meurent à 20 ans et les hommes à 25 ans. Et que les jeunes filles se font « kidnappées » par les Ramasseurs, elles sont conduites dans de grandes demeures et deviennent les Épouses d’hommes très riches. Ça s’est le sort des plus chanceuses, car la plupart sont kidnappées mais pas choisies, alors elles finissent avec une balle dans la tête quelques minutes plus tard. 
Les Épouses sont traitées comme des reines, elles ont des domestiques et tout. Donc finalement, je me dis qu’elles sont peut-être pas si mal tombées puisque en dehors des grands manoirs c’est chaos total, la famine règne et n’oublions pas que les enfants voient leurs parents mourir très jeunes.
Rhine, Jenna et Cecily sont les trois Épouses de Linden. Et Linden à un père (oui, un père en chair et en os, il est de la première génération, donc avant que l’humanité meurt très tôt), son père trafique un soit disant Antidote pour que les gens redeviennent comme avant, autrement dit pour que leurs vies s’achèvent vers 85 ans. 
Avec Gabriel, un domestique, elle va découvrir que Vaughn (quel nom!), le fameux père de Linden, serait prêt à faire n’importe quoi pour son antidote… 
Et pour couronner le tout, depuis qu’elle est arrivée au manoir Rhine, elle n’a qu’une envie : S’évader. Avec Gabriel. 
Mais comment s’échapper d’un endroit sans issue ?

Coté personnage, Rhine m’a bien plus. Même si à sa place je n’aurais pas voulu partir de cette maison, j’aurais plutôt profité des domestiques, de la nourriture à volonté, de la bibliothèque… Mais bon chacun son point de vu !
Cecily est la plus jeune des trois, elle est un peu chiante… Mais à la fin du livre elle va faire quelque chose que j’apprécie beaucoup… Mais je vous en dis pas plus, je crois que j’ai déjà trop parlé dans le paragraphe du dessus !
J’ai adoré Jenna. C’est la plus grande, elle a 17 ans au début. Celle qui adore lire des romans à l’eau de rose, et qui déteste Linden et Vaughn plus que tout au monde. 
Je fini sur Deirdre, la domestique attitrée de Rhine. Cette petite fille doit avoir 8 ans pas plus, je me suis beaucoup attachée à elle !

Le style de Lauren DeStefano est superbe. Si j’ai autant aimé ce livre c’est sans doute pour ça. Elle a écrit un livre qui ne ressemble à aucun autre, il se démarque vraiment des autres dystopies que j’ai pu lire. 
Le style est un peu soutenu par moment mais ça ne m’a pas gênée. 

Bref, un livre unique à lire absolument. Le tome 2 est sorti au États-Unis il y a quelque temps, mais aucune date est prévue pour sa sortie en France… J’ai hâte de le lire, surtout qu’il est centré sur un autre sujet a en juger par la fin de celui-ci…

Ma note : 5/5 Coup de cœur ! 

Promise (Tome 1) d’Ally Condie 14 mai 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Dystopie , 2 commentaires

Promise (Tome 1) d'Ally Condie dans Chroniques : Dystopie 940191promis10

Que se passe-t-il quand la société décide de tout. Où est la place du libre arbitre dans un monde où chacun de vos actes est codifié et prévu à l’avance ? Cassia vit dans un avenir où la société dicte votre travail, qui aimer et même quand mourir.
La véritable question est alors est de savoir si la société parvient aussi à dicter les sentiments ? Jusqu’à quel point peut-on manipuler les individus ?

 

Edition Gallimard
Paru le 07/04/11
424 pages
18.30 euros

 

Mon avis :

Cassia vit dans une monde contrôlé par les Officiels. Lors de son Banquet de couplage, qui consiste à découvrir son Mari, le visage de Xander, son meilleur ami, apparaît. C’est un cas rarissime -et une chance- que son Promis habite la même Province qu’elle. Mais Ky débarque dans la vie de la jeune héroïne et tout change…

Je ne sais plus trop penser de ce livre. Je ne vais pas dire avoir détesté car je n’est pas le cas, mais on est assez loin du coup de cœur quand même hein… Je pense que ce qui me rebute le plus c’est l’irrégularité de l’action. Certains chapitres sont bourrés de suspens, d’action et de rebondissements et d’autres carrément plats. Inutiles même. Je ne suis pas particulièrement attachée à Cassia non plus. On ne sais pas grand chose des personnages.

Côté couverture, elle est vide de chez vide, car mis à part le titre, le nom de l’auteure et la bulle ou Cassia se trouve il n’y a rien ! Mais je trouve que ça va très bien avec le roman. Donc oui, après réflexion c’est une couverture splendide mais il faut avoir lu le livre pour comprendre ! (Et non je ne dirais pas pourquoi!).

J’ai bien aimé la plume d’Ally Condie, même si rien n’est trop détaillé ni trop recherché. Simple, c’est le meilleur mot pour qualifié son style.

L’histoire, en elle même, est intéressante. Bâtie sur de bonne base bien élaborée, mais pas assez creusée.

Promise est le premier tome d’une trilogie, le second opus Insoumise opus est paru il y a peu de temps, je pense le lire car Promise m’a laissé sur ma faim. Il offre une belle fin tout de même, mais l’intrigue nous prend aux tripes et l’attente est insupportable !

Les personnages sont trop peu recherchés, comme je le disais plus haut, je me suis pas attachée à Cassia plus que ça ; sans doute à cause du fait que l’on ne sait rien d’elle, du moins pas assez je trouve. On sait juste dans quelles conditions elle vit, les membres de sa vie, qu’elle est amoureuse de Ky mais Promise à Xander, que son Grand-Père est mort, et qu’elle aime la randonnée. Dis comme ça, sous forme de liste ça peux paraître beaucoup mais dans une roman de taille normale, c’est dix fois pas assez !

Et c’est pareil pour Ky, pas d’infos sur lui, encore moins que sur Cassia (normal me direz-vous puisqu’elle l’héroïne!)

Et rebelote pour Xander…

Comment voulez-vous aimer un livre si vous n’appréciez pas les personnages ???

Ma note : 3/5 Un avis assez mitigé donc. Cependant, je lirais la suite avec grand plaisir.

Divergent (Tome 1) de Veronica Roth 28 avril 2012

Posté par Koko dans : Chroniques : Dystopie , ajouter un commentaire

Divergent (Tome 1) de Veronica Roth dans Chroniques : Dystopie 606830Divergent

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions.

À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie.

Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.

Elle est divergente.

Elle est en danger de mort.

Edition Nathan
Paru le 06/10/11
444 pages
15.90 euros

Mon avis :

La couverture m’a vraiment attirée, j’adore le dégradé de bleu/gris pour faire le ciel. Les couleurs sont bien choisis et harmonieuses. 
Le résumé est divisé en deux grandes parties : Le résumé proprement-dit de l’histoire et les quelques mots sur la Divergence. Assez mal expliqué je trouve, puisque l’on ne sais pas ce qu’est le Test d’Aptitude, ni la Divergence dans le roman. Un résumé assez mal foutu mais intrigant. 

Beatrice fais partie des Altruistes, l’une des cinq factions (Fraternel, Érudit, Sincère, Altruiste et Audacieux) qui divisent le monde. Le jours de ses 16 ans elle dois décidé dans quelle faction elle va passer le reste de sa vie, elle choisie les Audacieux. Par la suite elle va devoir changer de nom, pour être plus « libre » dans sa nouvelle faction. Elle va se faire appeler Tris. 

Les pages se sont tournées toute seules, j’ai eu beaucoup de mal à lâché le livre! J’ai vraiment dévoré ce roman ! Très bon moment passé avec Divergent. S’est le premier opus d’une saga en trois tomes je crois, le 2 sort à l’Automne, j’ai hâte de le découvrir pour continué à suivre les aventures de Tris et Quatre. La fin est correcte, une VRAI fin ce qui est plutôt rare dans les premiers tomes de saga. 
L’intrigue est bien menée et prenante au plus haut point. 

Le style de Veronica Roth est extraordinaire, fluide avec des mots simples, des chapitres de tailles correctes. Elle décrit beaucoup les lieux, ce qui est bien utile pour un livre qui se déroule dans un monde Post-Apocalyptique comme dit dans le résumé. Divergent est le premier roman qu’elle à écrit. Une nouvelle auteure très prometteuse ! 

Les personnages sont bien travaillés, on peux se faire une vrai image d’eux. J’ai bien aimé Tris, pour ses valeurs et sa personnalitée hors du commun. Au début, je doit avoué que Quatre m’a parût très louche, peu important. Par la suite, il s’est affirmé. Mais malgré tout il m’a plût seulement vers les ¾ du livre… Je n’ai eu aucun mal à me mettre dans la peau de Tris. Les autres novices Audacieux étaient génial aussi, surtout Al et Peter même si Al à trahi Tris que Peter est le « méchant » de l’histoire (sans doute pour ça qu’ils m’ont plût d’ailleurs!)
Évidement je n’oublie pas la famille de Tris qui m’a vraiment marquées. 

La relation amoureuse que Tris et Quatre vont entretenir est bien décrite, sans tomber dans le cul cul la praline et réaliste. 

Un très bon Dystopie dans la lignée de Hunger Games. (Nous pouvons les comparer grâce au Districts dans Hunger Games, l’équivalent des factions ici par exemple. Ou encore à la guerre) 

Un gros coup de cœur donc que je n’oublierais pas de sitôt ! 

Ma note : 5/5 largement mérité.

12

plgphilippeloiseaughezzo |
lecturesetc |
diopblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Havana 505
| lesmarchombres
| manakitiare